Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Femmes   Pratique    Le Burkina Faso    Publicité
  DOSSIERS
Comment faire de la publicité sur aouaga.com?

Accueil
News
Dossiers
Justice

Justice

Vidéos d'actualités
 
  RTB - 26/6/2018
Ouverture des travaux de la 11 ème édition des journées portes ouvertes sur la justice et les droits humains
 
  Africa 24 - 9/5/2018
Burkina Faso, nouveau code de déontologie des magistrats
 
  Dnews TV - 22/4/2018
RDV-DEV/Le long combat des ONG pour l`abolition de la peine de mort en Afrique
 
  RTB - 30/3/2018
Ambiance houleuse au tribunal lors du procès des acteurs du putsch manqué de 2015
 
  RTB - 21/3/2018
Reprise du procès du coup d`Etat manqué de 2015
 
  RTB - 6/3/2018
Le procureur du Faso donne les détails sur le mode opératoire des assaillants 4 jours après l’attaque
 
  RTB - 27/2/2018
Ouverture ce matin du procès du putsch manqué de 2015, début de procès marqué par les batailles procédurières
 
  RTB - 22/2/2018
Tenue du procès des 12 présumés liés à la manifestation de Tapoa-Boopo au tribunal de grande instance de Fada
 
  RTB - 8/2/2018
Atelier de formation sur les droits des personnes détenues à Ouagadougou
 
  RTB - 15/1/2018
Invité sur le plateau de la RTB, le substitut du procureur du Faso Tondjoa Sagnan
 
  Africa 24 - 30/10/2017
Burkina Faso, François Compaoré interpelle à paris
 
  ORTB - 29/10/2017
La veuve de Norbert Zongo s`explique sur l`arrestation de François Compaoré
 
  RTB - 29/10/2017
Invité sur le plateau du 20H, l`avocat de la famille de Norbet Zongo Me Stanislas Benewendé Sankara
 
  RTB - 29/10/2017
Arrestation de François Compaoré - Invité sur le plateau du 20H, le procureur général Laurent Poda
 
  RTB - 28/10/2017
Procès - L’audience de confirmation des charges contre le général Gilbert Diendéré se poursuit
 
  RTB - 26/10/2017
Ouverture de l’audience de confirmation du coup d’Etat de septembre 2015
 
  RTB - 7/10/2017
Putsch 2015 - nouveau renvoi du procès
 
  RTB - 4/10/2017
Conférence sur l’intégrité des acteurs de la justice en Afrique francophone
 
  RTB - 2/10/2017
Rentrée judiciaire - Audience solennelle des acteurs de la justice
 
  RTB - 22/8/2017
Le nouveau dispositif juridique de répression de l’exploitation économique et sexuelle des enfants expliqué aux hommes de droit dans les cascades
 
  RTB - 12/6/2017
Haute cour de justice / Le conseil constitutionnel a tranché : Djibrihina OUEDRAOGO sur le plateau RTB pour plus d`explications
 
  France 24 - 17/5/2017
Procès de Blaise Compaoré : après un nouveau report, les victimes s`impatientent
Dernières photos
12ème congrès du Samab: la réforme du Conseil supérieur de la magistrature au menu des échanges
.

Voir la photo Cour d’Appel de Fada
.

Voir la photo Comme le 27 février dernier à son ouverture, le procès du putsch manqué de septembre 2015 qui a repris ce mercredi 21 mars, s’est limité à des préliminaires comme la composition du tribunal et la dénonciation des vices de formes.
.

Voir la photo Reprise du procès du putsch manqué
.

Voir la photo
Me Christophe Birba,un des avocats de la défense dans le procès du putsch manqué
.

Voir la photo
Manifestation de Tapoa-Boopo
.

Voir la photo
Nonguézanga Kaboré à la barre
.

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Burkina : Le ministère de la justice veut renforcer l`Etat de droit
Le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique a tenu la deuxième session de l’année 2017 du comité de pilotage du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), ce 19 décembre 2017 à Ouagadougou..

Voir la photo
Assassinant de Norbert Zongo: «Blaise Compaoré a été chassé du pouvoir, mais le dossier traine toujours»
.

Voir la photo
François Compaoré,frère cadet de Blaise Compaoré.
.

Voir la photo
Bénéwendé Sankara, avocat de la famille de Norbert Zongo à gauche et Chrysogone Zougmoré, président du MBDHP
.

Voir la photo
Le réalisateur Tahirou Tasséré
.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou. Photo: Mme Florence Ouattara coordonnatrice de la CBDDH.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou. Photo: Mme Florence Ouattara coordonnatrice de la CBDDH.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou. Photo: Mme Florence Ouattara coordonnatrice de la CBDDH.

Voir la photo
Conférence de presse de la CBDDH
La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a animé une conférence de presse le 7 septembre 2017 à Ouagadougou.

Voir la photo
Détention de Djibrill Bassolé : la réaction du ministre en charge de la justice
Vendredi 7 juillet 2017. Ouagadougou. Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro, a animé une conférence de presse sur l`avis du Groupe de travail de l`ONU sur la détention de l`ancien ministre Djibrill Bassolé par rapport à son implication présumée dans le putsch avorté du 16 septembre 2015.

Voir la photo
Détention de Djibrill Bassolé : la réaction du ministre en charge de la justice
Vendredi 7 juillet 2017. Ouagadougou. Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro, a animé une conférence de presse sur l`avis du Groupe de travail de l`ONU sur la détention de l`ancien ministre Djibrill Bassolé par rapport à son implication présumée dans le putsch avorté du 16 septembre 2015.

Voir la photo
Détention de Djibrill Bassolé : la réaction du ministre en charge de la justice
Vendredi 7 juillet 2017. Ouagadougou. Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro, a animé une conférence de presse sur l`avis du Groupe de travail de l`ONU sur la détention de l`ancien ministre Djibrill Bassolé par rapport à son implication présumée dans le putsch avorté du 16 septembre 2015.

Voir la photo
Détention de Djibrill Bassolé : la réaction du ministre en charge de la justice
Vendredi 7 juillet 2017. Ouagadougou. Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro, a animé une conférence de presse sur l`avis du Groupe de travail de l`ONU sur la détention de l`ancien ministre Djibrill Bassolé par rapport à son implication présumée dans le putsch avorté du 16 septembre 2015.

Voir la photo
Détention de Djibrill Bassolé : la réaction du ministre en charge de la justice
Vendredi 7 juillet 2017. Ouagadougou. Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro, a animé une conférence de presse sur l`avis du Groupe de travail de l`ONU sur la détention de l`ancien ministre Djibrill Bassolé par rapport à son implication présumée dans le putsch avorté du 16 septembre 2015.

Voir la photo
Détention de Djibrill Bassolé : la réaction du ministre en charge de la justice
Vendredi 7 juillet 2017. Ouagadougou. Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro, a animé une conférence de presse sur l`avis du Groupe de travail de l`ONU sur la détention de l`ancien ministre Djibrill Bassolé par rapport à son implication présumée dans le putsch avorté du 16 septembre 2015.

Voir la photo
Relecture du code de procédure pénale : pour plus de rapidité et de fluidité dans la gestion des dossiers
Le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique (MJHPC) a réuni à Ouagadougou, le 15 juin 2017, des experts et des praticiens du droit autour d’un atelier sur le processus de relecture du code pénal. Photo : Paulin Bambara, secrétaire général du ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique.

Voir la photo
Relecture du code de procédure pénale : pour plus de rapidité et de fluidité dans la gestion des dossiers
Le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique (MJHPC) a réuni à Ouagadougou, le 15 juin 2017, des experts et des praticiens du droit autour d’un atelier sur le processus de relecture du code pénal.

Voir la photo
Relecture du code de procédure pénale : pour plus de rapidité et de fluidité dans la gestion des dossiers
Le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique (MJHPC) a réuni à Ouagadougou, le 15 juin 2017, des experts et des praticiens du droit autour d’un atelier sur le processus de relecture du code pénal.

Voir la photo
Relecture du code de procédure pénale : pour plus de rapidité et de fluidité dans la gestion des dossiers
Le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique (MJHPC) a réuni à Ouagadougou, le 15 juin 2017, des experts et des praticiens du droit autour d’un atelier sur le processus de relecture du code pénal.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Photo : Me Mamadou Savadogo, bâtonnier de l`Ordre des avocats du Burkina.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Justice : le barreau fait sa rentrée en présence du chef de l`Etat
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. Le barreau du Burkina a effectué sa rentrée solennelle sur le thème "Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l`avocat" en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014. Photo : Gilbert Diendéré, ancien chef d`état-major particulier de la Présidence du Faso.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Procès de la répression de l`insurrection populaire : l`audience renvoyée au 4 mai
Jeudi 27 avril 2017. Ouagadougou. La Haute cour de justice a renvoyé au 4 mai le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré poursuivis pour la répression de l`insurrection populaire de fin octobre 2014.

Voir la photo
Conférence de presse du procureur général près la Cour d`appel de Ouaga
Mardi 11 avril 2017. Ouagadougou. Le procureur général près la Cour d`appel de Ouaga, Laurent Poda, a animé une conférence de presse sur l`affaire des 900 millions de F CFA qui devraient être retournés à l`ancien directeur général des douanes, Ousmane Guiro, et qui auraient disparu des scellés.

Voir la photo
Conférence de presse du procureur général près la Cour d`appel de Ouaga
Mardi 11 avril 2017. Ouagadougou. Le procureur général près la Cour d`appel de Ouaga, Laurent Poda, a animé une conférence de presse sur l`affaire des 900 millions de F CFA qui devraient être retournés à l`ancien directeur général des douanes, Ousmane Guiro, et qui auraient disparu des scellés.

Voir la photo
Conférence de presse du procureur général près la Cour d`appel de Ouaga
Mardi 11 avril 2017. Ouagadougou. Le procureur général près la Cour d`appel de Ouaga, Laurent Poda, a animé une conférence de presse sur l`affaire des 900 millions de F CFA qui devraient être retournés à l`ancien directeur général des douanes, Ousmane Guiro, et qui auraient disparu des scellés.

Voir la photo
Conférence de presse du procureur général près la Cour d`appel de Ouaga
Mardi 11 avril 2017. Ouagadougou. Le procureur général près la Cour d`appel de Ouaga, Laurent Poda, a animé une conférence de presse sur l`affaire des 900 millions de F CFA qui devraient être retournés à l`ancien directeur général des douanes, Ousmane Guiro, et qui auraient disparu des scellés.

Voir la photo
MACO : 150 pensionnaires dans le métier du BTP
Le ministère de la Justice a procédé au lancement officiel de la formation de 150 jeunes détenus de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) aux métiers de Bâtiments et de Travaux Publics (BTP), ce mardi 21 février 2017, à Ouagadougou. Photo: Le Conseiller technique du ministère en de la Justice, l’Inspecteur GSP, Geoffroy Yiogo, représentant le ministre de tutelle.

Voir la photo
MACO : 150 pensionnaires dans le métier du BTP
Le ministère de la Justice a procédé au lancement officiel de la formation de 150 jeunes détenus de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) aux métiers de Bâtiments et de Travaux Publics (BTP), ce mardi 21 février 2017, à Ouagadougou. Photo: Directeur adjoint de la MACO, Inspecteur GSP, Bavrou Tiéné.

Voir la photo
MACO : 150 pensionnaires dans le métier du BTP
Le ministère de la Justice a procédé au lancement officiel de la formation de 150 jeunes détenus de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) aux métiers de Bâtiments et de Travaux Publics (BTP), ce mardi 21 février 2017, à Ouagadougou..

Voir la photo
Palais de justice de Tenkodogo
.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti. Photo : Armand Ouédraogo, procureur général près la Cour de cassation et de la Haute cour de justice.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti. Photo : Armand Ouédraogo, procureur général près la Cour de cassation et de la Haute cour de justice.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Haute cour de justice : Kibsa Charles Niodogo prête serment
Mercredi 1er février 2017. Ouagadougou. Le député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Kibsa Charles Niodogo, a prêté serment en tant que nouveau membre de la Haute cour de justice en remplacement du député Salif Sawadogo du même parti.

Voir la photo
Kibsa Charles Niodogo, nouveau juge parlementaire à la Haute Cour de Justice, en remplacement de l’ex député Salifou Sawadogo
le nouveau juge parlementaire issu du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir) Kibsa Charles Niodogo, 58 ans, a prêté serment mercredi dans la matinée à la Cour de Cassation de Ouagadougou.

Voir la photo
Me Prosper Farama, avocat à la cour
.

Voir la photo
Tribunal militaire de Ouaga : le commissaire du gouvernement fait le point des dossiers pendants
Jeudi 8 décembre 2016. Ouagadougou. Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Alioune Zanré, a fait le point des dossiers d`atteinte à la sûreté de l`Etat qui sont pendants devant cette juridiction au cours d`une conférence de presse.

Voir la photo
Tribunal militaire de Ouaga : le commissaire du gouvernement fait le point des dossiers pendants
Jeudi 8 décembre 2016. Ouagadougou. Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Alioune Zanré, a fait le point des dossiers d`atteinte à la sûreté de l`Etat qui sont pendants devant cette juridiction au cours d`une conférence de presse.

Voir la photo
Tribunal militaire de Ouaga : le commissaire du gouvernement fait le point des dossiers pendants
Jeudi 8 décembre 2016. Ouagadougou. Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Alioune Zanré, a fait le point des dossiers d`atteinte à la sûreté de l`Etat qui sont pendants devant cette juridiction au cours d`une conférence de presse.

Voir la photo
Tribunal militaire de Ouaga : le commissaire du gouvernement fait le point des dossiers pendants
Jeudi 8 décembre 2016. Ouagadougou. Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Alioune Zanré, a fait le point des dossiers d`atteinte à la sûreté de l`Etat qui sont pendants devant cette juridiction au cours d`une conférence de presse.

Voir la photo
Tribunal militaire de Ouaga : le commissaire du gouvernement fait le point des dossiers pendants
Jeudi 8 décembre 2016. Ouagadougou. Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Alioune Zanré, a fait le point des dossiers d`atteinte à la sûreté de l`Etat qui sont pendants devant cette juridiction au cours d`une conférence de presse.

Voir la photo


(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

Simone Gbagbo et 799 autres prisonniers bénéficient d’une amnistie

AIB  - mercredi 8 aout 2018  
Ouagadougou - Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé lundi soir, l’amnistie de 800 prisonniers dont l’ex-première dame Simone Gbagbo et le directeur de protocole de Guillaume Soro,


(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

UPC: Affaire Simboro et Cie frondeurs: Fin de cavale politique

netafrique.net  - samedi 4 aout 2018  
Première victoire de l’UPC face aux frondeurs?. Tout porte à le croire. Le Tribunal civil vient d‘ordonner la cessation de l’utilisation du nom et du logo UPC. Ces derniers doivent s’exécuter au plus


(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

Affaire police islamique de Pouytenga : L’Association Nachroul islam perd son procès contre Sidwaya

Sidwaya  - vendredi 3 aout 2018  
Le quotidien d’Etat Sidwaya a gagné le procès qui l’opposait à l’Association islamique Nachroul islam de Pouytenga, qui l’avait attrait en justice pour diffamation, complicité de diffamation et


(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

20e anniversaire du Statut de Rome : Me Sankara plaide pour que la CPI connaisse des cas de corruption

Sidwaya  - mardi 31 juillet 2018  
Le vice-président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Me Bénéwendé Stanislas Sankara a plaidé le 17 juillet 2018, à La Haye, aux Pays-Bas, afin que la Cour pénale internationale (CPI) connaisse


(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

Affaire Cimfaso: non-lieu pour l’homme d’affaire Inoussa Kanazoé

FasoZine  - mercredi 25 juillet 2018  
L’homme d’affaire Inoussa Kanazoé, poursuivi pour «faux et usage de faux en écriture de commerce, d’abus de confiance, de blanchiment de capitaux, fraude fiscale, de tromperie de consommateur et

 Documents


Décision de la Cour de justice de la CEDEAO sur le nouveau code électoral burkinabè


Pacte national pour le renouveau de la justice


Décret de remise de peines à l’occasion du nouvel an


Différend frontalier (Burkina Faso/ Niger) : Le communiqué de presse

Comment faire de la publicité sur aouaga.com?